Réconciliation nationale : Caïd Essebsi, Chef d’Etat et illusionniste ?

Tribune. Ce projet de loi organique est sans doute aucun le lapin sorti du chapeau du magicien ; la mauvaise carte jouée par BCE qu’il a vraisemblablement dissimulé tout le long de sa campagne pour la laisser cuire à feu doux dans les coulisses de son cabinet. Par Khayem Chemli

Lire la suite...
 
La Tunisie droit dans le mur

Tribune. Quand la vision stratégique manque au pays des momies. Quand Bourguiba renait déphasé par la modernité des conflits géopolitiques. Quand le pouvoir devient une fin en soi, il ne faut pas s'étonner du décalage abyssal entre gouvernants et gouvernés. Par Abdel Jaoued Bouslimi

Lire la suite...
 
Une responsable algérienne accuse le président tunisien d’avoir accepté l’implantation d’une base américaine

La présidente du parti algérien des travailleurs, Louisa Hanoune a accusé, le samedi 30 mai, le président Caid Essebsi d’avoir accepté l’implantation d’une base américaine sur le sol de la Tunisie, après sa visite officielle du 20 et 21 mai courant aux Etats-Unis, à la suite de laquelle notre pays a été déclaré « allié majeur non membre de l’OTAN ».

Lire la suite...
 
Chikhaoui encore une fois victime du racisme en Suisse

La star du foot tunisien, Yassine Chikhaoui, le joueur du club suisse du FC Zurich, a été plaqué au sol et menotté par la police locale, le mercredi 27 mai 2015, alors qu’il se promenait tranquillement avec sa femme. Et c’est ainsi que le footballeur a été embarqué au poste de police, les menottes aux poignets. Selon la presse suisse, notre joueur aurait été pris pour un pickpocket recherché par les services de sécurité.

Lire la suite...
 
Des milliers de Tunisiens dans des manifs pour la transparence

Des milliers de Tunisiens sont descendus dans la rue, samedi, à Tunis, comme à Tozeur, ou à Tataouine, pour réclamer une gestion transparente des ressources naturelles. L'ONG "I Watch" lance une pétition pour réclamer un audit des entreprises pétrolières. Mais Ghannouchi ne l'entend pas de cette oreille.

Lire la suite...
 
Pourquoi ils ont peur de la campagne Winou El Petrole

Les malversations, la corruption, et la mauvaise gestion, seraient-elles de simples rumeurs, à l’instar des snipers qui ont tué nos frères? Ce qui fait vraiment peur aux mafias et à leurs supplétifs politico-médiatiques, c’est que la colère citoyenne, ne s’arrête pas au dossier noir des hydrocarbures.

Lire la suite...
 
Oui, on veut la transparence, et pas seulement pour le pétrole

Tribune. Oui, on veut instaurer la transparence dans la gestion des ressources naturelles, oui on veut concrétiser la souveraineté du peuple sur son territoire, oui on veut la bonne gouvernance participative dans tous les secteurs et non seulement quand il s’agit d’hydrocarbures. Par Daoud AbdelMonem Faleh

Lire la suite...
 
40% des élèves tunisiens sont très faibles en maths

40% des élèves tunisiens ont un niveau très faible en mathématiques et en sciences physiques, a affirmé Mehrez Drissi, le directeur général du centre national de l'innovation pédagogique et de recherches en éducation (Cnipre), lors d’un séminaire tenu mercredi 27 mai, à Tunis, sur le thème de l’enseignement des sciences, en Tunisie.

Lire la suite...
 
Le couteau du FMI sur la gorge de la Tunisie

« Si mon pays avait suivi, à l’aube de son indépendance, les politiques économiques préconisées par la Banque Mondiale et le FMI, il serait aujourd’hui en faillite» affirme l'ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad. Quel avenir pour la Tunisie, condamnée par ses gouvernants à obéir aux injonctions du FMI?

Lire la suite...
 
Tunisie: Prestige de l'Etat Profond

Tribune. L'état profond est un signe dangereux de décadence sociale et politique qui risque de balayer le petit rayon de démocratie qu'a pu apercevoir la Tunisie d'après  révolution. Par Abdel Jaoued Bouslimi

Lire la suite...
 
Eau polluée au mercure à Kasserine

Des réserves en eau ont été exposées à un produit très toxique dans la région de Kasserine.  C’est ce qu’a confirmé un projet de thèse de fin d'études à l'Ecole Nationale des Ingénieurs de Tunis (ENIT), qui précise qu’un terrain d’une superficie de 12 km2 de la nappe phréatique a été contaminé par le mercure, dans cette zone déjà sinistrée.

Lire la suite...
 


Page 1 sur 76

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: