Néji Bghouri, ancien président du SNJT, menacé de mort
Lundi, 14 Janvier 2013 19:34

neji-bghouriNéji Bghouri , l'ancien président du Syndicat national des journalistes tunisiens (Snjt), a été agressé verbalement et menacé de mort, ce lundi 14 janvier 2013, lors des célébrations du deuxième anniversaire de la Révolution Tunisienne. Le journaliste a accusé des membres des Ligues de la Protection de la Révolution (LPR) de l’avoir agressé.

 

Il affirme ainsi :

«Je prends ces menaces au sérieux. Ils m’ont dit ‘’Vous n’avez encore rien vu, vous allez être éliminés physiquement, on sait où tu habites’’. Et Ennahdha et le ministère de l’Intérieur sont responsables. D’autant plus que cet individu qui se fait appelé Recoba m’a menacé de mort sous le regard de deux policiers». C’est qu’a déclaré M. Bghouri sur les ondes d’Express FM.

Pour rappel, des représentants des LPR, dont le dénommé Recoba, ont été reçu par le président de la République, M. Moncef Marzouki, le samedi 12 janvier, au palais de Carthage.

M. Bghouri a souligné : «Alors même qu’Ennahdha fait appel à des journalistes qui ont été impliqués dans le dispositif de Ben Ali, ils essayent de faire taire les plumes libres qui ont résisté, même sous la dictature. Mais je continuerai de me battre quoi qu’il m’en coûte».

A noter que le journaliste et syndicaliste Zied El-Heni a été agressé physiquement et verbalement par des inconnus, ce lundi matin, au niveau de l’avenue Habib Bourguiba. Zied El-Heni a indiqué à la TAP que le 14 janvier « devrait être un jour au cours duquel les tunisiens fêtent leur liberté et non un jour pour porter atteinte à la liberté de la presse ou pour agresser les journalistes ».

Néji Bghouri, ancien président du SNJT, menacé de mort
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: