Grève de six jours pour les médecins résidents et internes de Sfax
Lundi, 09 Décembre 2013 18:46

Les médecins résidents et internes des hôpitaux universitaires Hedi Chaker et Habib Bourguiba à Sfax, ont entamé, ce lundi 9 décembre,  une grève de six jours. Ils entendent ainsi protester contre le projet de loi les obligeant à travailler pendant trois ans dans les hôpitaux et les centres de santé de base de l'intérieur de la Tunisie.

La grève a été organisé à l'appel des syndicats de base relevant de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT). Le coordinateur du syndicat des médecins internes et résidents à Sfax, Jad Hanchiri, dont les propos ont été relayés par la Tap, affirme que «le maintien de la grève a été décidé parce que l'autorité de tutelle, principal négociateur, ne s'est pas présentée à la séance de conciliation organisée, samedi dernier, au siège du gouvernorat, ajoutant que, cette absence équivaut à un refus de dialogue».

De son côté, Mohamed Meftah, chargé de mission auprès du ministre de la santé, a indiqué que l'autorité de tutelle n'est pas obligée de négocier avec la partie syndicale car le projet de loi est une proposition de la commission de la santé au sein de l'Assemblée Nationale Constituante (ANC) et non du gouvernement. Il a précisé que le ministère de la santé peut négocier uniquement les problèmes pratiques liés à ce projet de loi qui est, du reste, en conformité avec les normes établies par l'organisation internationale du travail (OIT), selon lui.
A noter que les soins urgents et les permanences ont (tout de même) été assurés ce lundi, dans les hôpitaux universitaires de Sfax.

Grève de six jours pour les médecins résidents et internes de Sfax