Contre le blackout médiatique dans les mosquées
Lundi, 16 Décembre 2013 18:45

Le ministère des affaires religieuses avait annoncé, dans un communiqué diffusé vendredi dernier, que les reportages et enquêtes radiophoniques ou télévisés sur les lieux de culte devaient désormais être soumis à autorisation préalable. Une décision que le Centre de Tunis pour la liberté de la presse (CTLP) a vivement dénoncé, ce lundi 16 décembre.

La suspension éventuelle de cette décision par le ministère ne fait que s'ajouter à la confusion autour de ce sujet, estime le CTLP indiquant dans une déclaration rendue publique lundi, qu'une telle procédure pourrait préfigurer des mesures similaires visant à restreindre la liberté de la presse, limiter le champ d'investigation des journalistes et hypothéquer la liberté d'expression et les acquis octroyés par les décrets-lois 115, 116 et 41 en faveur de l'avènement d'une presse libre.

Contre le blackout médiatique dans les mosquées
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: