9 avril : Non à la misère, vive les escrocs
Mercredi, 09 Avril 2014 13:52

«Non à la pauvreté, non à la misère ! Libérez Adel ! Le peuple veut Adel de nouveau» ! Tels sont les slogans affichés sur les banderoles brandies à bouts de bras, par quelques dizaine de Tunisiens défilant dans la capitale, en ce 9 avril commémorant le sacrifice des martyrs. Sauf que les photos imprimées sur les pancartes ne laissent pas de place au doute.

Il ne s’agit pas ici de célébrations à la mémoire d’un héros national tombé dans la lutte contre les colons, pas même d’un militant contre la dictature. C’est d’Adel Dridi, qu’il s’agit, le propriétaire de la société «Yosr Développement» et arrêté le 22 juin 2013 et condamné en août à 32 ans de prison ferme pour escroquerie.

«Ce n’est pas un escroc ! Sans lui, notre vie n’est que souffrance» clame une autre banderole. Le héros en question avait remis au goût du jour la chaîne de Ponzi, faisant miroiter aux pigeons des gains mirobolants. Vendant ainsi très cher une part de rêve alors que les espoirs de justice sociale n’en finissent pas de s’effilocher en à peine quelques mois après le déclenchement de la Révolution…

Soufia B.A, photos Soukaina J. 

9 avril : Non à la misère, vive les escrocs