Tunisie : Les médecins exerceront un an dans les régions
Samedi, 15 Novembre 2014 11:11

Le ministère de la Santé,  et l'Union générale tunisienne du Travail (Ugtt) ont convenu d'un accord qui oblige les nouveaux médecins de spécialité à exercer une année dans les régions, rappelant que la durée initiale était de trois ans. Mohamed Salah Ben Ammar, ministre de la santé, a précisé que cet accord entrera en vigueur avec la sortie de la prochaine promotion.

Le ministre de la Santé a souligné que seuls 57 médecins spécialistes des 457 postes ouverts par le département, ont rejoint leurs postes dans les régions. Il a regretté la désaffection des spécialistes pour le travail à l'intérieur du pays, notant une pénurie au niveau de l'obstétrique, l'anesthésie, la réanimation et la radiologie. Ce manque, a-t-il noté, s'est davantage creusé avec la forte demande du secteur privé et de plusieurs pays étrangers qui offrent des avantages ne pouvant pas être fournis par le public.

Pour rappel, M. Enis Baris, le directeur du secteur de santé, nutrition et population à la Banque mondiale avait affirmé, dès juillet 2013, que «en moyenne, la Tunisie a autant de médecins par habitant que la Turquie ou la Corée du Sud. Mais le problème c’est leur répartition dans les régions».

L’expert avait même cité un exemple particulièrement révélateur des inégalités régionales :

«Alors que le gouvernorat de Tozeur compte seulement 2 médecins pour 10 mille habitants, le gouvernorat de Sfax, en recense 35 pour 10 mille habitants».

Sous la troika, la loi sur les trois ans de travail obligatoire dans les régions de l’intérieur avait suscité un large mouvement de protestation initié par les médecins internes et résidents. Désormais, il n’est plus question que d’une année de travail dans les régions.

Tunisie : Les médecins exerceront un an dans les régions
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: