A Gabès, la pollution tue aussi les poissons
Jeudi, 11 Décembre 2014 20:54

«Les marins-pêcheurs de Gabès sont en colère, en raison de la dégradation de la situation du secteur, dans la région. Ils sont dans une situation très difficile, à cause de la pêche anarchique et de la pollution de la mer par le phosphogypse ayant rendu désertiques des espaces étendus qui étaient, dans le passé, des pépinières de poissons dans le bassin méditerranéen».

Ainsi parle Imed El Béji, le président de l'Union régionale de l'agriculture et de la pêche (URAP) de Gabés, dont les propos ont été rapportés par la Tap.

Il a expliqué que «le bureau exécutif de l'URAP a résumé les revendications des marins-pêcheurs dans un communiqué rendu public, le 9 décembre 2014 qui souligne en particulier, la nécessité de sévir contre les embarcations de pêche à la traîne, de sanctionner les contrevenants et d'accorder des compensations aux marins- pêcheurs lésés par cette activité, pour les préjudices qu'ils ont subis».

Le bureau exécutif de l'URAP appelle, d'autre part, toutes les entreprises industrielles de la région, notamment le Groupe chimique tunisien «d'arrêter la pollution de la mer et d'accorder des dédommagements aux marins-pêcheurs pour les pertes subies, à cause de la pollution».

En attendant, à Gabès, la pollution continue de souiller l’eau, l’air, les terres et la mer constituant pour la population de cette ville du sud tunisien une cause importante de maladies aussi graves que l’ostéoporose, le cancer. En mai 2013, des gabésiens ont bloqué l’entrée sud de la zone industrielle à la suite du décès d’une petite fille à cause de la pollution.

A Gabès, la pollution tue aussi les poissons
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: