Terroristes de Charlie Hebdo liés aux assassins de Belaid et de Brahmi ?
Jeudi, 08 Janvier 2015 11:26

La chasse à l’homme est lancée. Les deux frères Saïd et Chérif Kouachi, âgés respectivement de 34 et 32 ans, sont les principaux suspects désignés. Ils ont toujours recherchés en ce jeudi 8 janvier, par la police française au lendemain de la tuerie qui a visé le local du journal satirique «Charlie Hebdo». 

Une opération au cœur de Paris au bilan sanglant : Douze personnes, dont les célèbres caricaturistes Cabu et Wolinksi, ont été tuées à la kalachnikov.

Mourad Hamyd, 18 ans, soupçonné d'avoir aidé les deux tireurs, s'est rendu à la police vers 23 heures après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux. Il a été interpellé et placé en garde à vue, de même que six autres personnes de l'entourage des deux frères.

Quant à Saïd et Chérif Kouachi, il s’avère qu’ils sont connus des services de la police française : «l'un comme l'autre étaient fichés à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ainsi qu'à la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP)» affirme le magazine «Le Point» dans son édition de ce jeudi.

Et voici que le journal «Le Monde» exhume de son côté un article publié en 2008. On y apprend ainsi que «Chérif Kouachi comparaissait devant la justice en 2008 dans l'affaire dite de la filière irakienne du 19e arrondissement de Paris ».

La filière en question  aurait incité, entre 2003 et 2005, une dizaine de jeunes gens, tous français, âgés de moins de 25 ans et domiciliés dans le quartier parisien du 19e arrondissement, à partir combattre en Irak. Une filière dans laquelle Boubaker El Hakim a joué les premiers rôles.

Sur sept prévenus, ils sont quatre à avoir tenté l'aventure: Thamer Bouchnak, Chérif Kouachi, Mohamed El Ayouni et Boubaker El Hakim.

«Le Monde» souligne ainsi «Thamer Bouchnak et Chérif Kouachi, eux, n'ont pas eu le temps de mettre leur projet à exécution. Ils ont été interpellés à Paris, en janvier 2005, alors qu'ils s'apprêtaient à prendre l'avion pour Damas. Boubaker El Hakim, lui, à partir de 2002, a séjourné à plusieurs reprises en Irak». La même source affirme qu’en 2008, «le tribunal correctionnel de Paris avait estimé qu'El Hakim avait eu "un rôle de combattant" et "d'incitateur pour les jeunes Parisiens d'origine étrangère" de ce quartier, de "facilitateur" pour leur passage en Irak et de "superviseur".

Or Boubaker El Hakim est apparu dans une vidéo publiée en décembre dernier, dans laquelle il a revendiqué les assassinats de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi.

Synth. Moez E.K

Terroristes de Charlie Hebdo liés aux assassins de Belaid et de Brahmi ?
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: