Turn Desktop View Off
Mardi, 14 Février 2012 15:13

habib-ellouzeHabib Ellouze, ex-président du mouvement Ennahdha, et député à l’Assemblée Constituante, a défendu le droit des étudiantes à porter le niqab. «Comment peut-on permettre aux moutabarrija (les non-voilées) de suivre les cours, et exclure celles qui portent le niqab ? C’est injuste» a-t-il déclaré, dans une vidéo relayée par les réseaux de la jeunesse d’Ennahdha.

M. Ellouze a toutefois précisé que rares sont les ulémas à avoir imposé le niqab comme une prescription religieuse. Habib Ellouze a ainsi exhorté les militants d’Ennahdha à défendre la liberté, en l’occurrence, celle de porter le niqab, les avertissant du danger de la discorde (avec les «salafistes NDLR).

Quant à l’identification des niqabées, M. Ellouze préconise la reconnaissance à l’aide des empreintes digitales. En somme, la solution au problème du niqab, la panacée, à en croire le responsable Nahdhoui, serait une pointeuse à empreinte digitale, à installer à l’entrée des  universités et des administrations.

A noter cependant que d’autres membres d’Ennahdha, à l’instar du ministre de l’Intérieur, M. Ali Laâridh, se sont explicitement prononcés contre le phénomène du niqab. M. Laâridh l’a même considéré, dans une intervention sur Hannibal TV datée du 30 janvier, comme «n’ayant aucun rapport avec l’Islam, et étranger à notre société tunisienne».

Moez E.K

Identification digitale pour les niqabées
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: