Chikhaoui encore une fois victime du racisme en Suisse
Dimanche, 31 Mai 2015 18:45

La star du foot tunisien, Yassine Chikhaoui, le joueur du club suisse du FC Zurich, a été plaqué au sol et menotté par la police locale, le mercredi 27 mai 2015, alors qu’il se promenait tranquillement avec sa femme. Et c’est ainsi que le footballeur a été embarqué au poste de police, les menottes aux poignets. Selon la presse suisse, notre joueur aurait été pris pour un pickpocket recherché par les services de sécurité.

La confusion a cependant été rapidement levée, et Chikhaoui libéré. Or on est en droit de s’interroger sur la brutalité de la police suisse, surtout que le joueur qui fait régulièrement la une des médias du pays, n’est pas vraiment un inconnu à Zurich.

Les doutes est d’autant plus permis que la presse de caniveaux helvétique s’en était déjà pris à Yassine Chikhaoui en des termes ouvertement racistes. Il ya trois ans, en novembre 2012, le journal suisse germanophone « Blick », écrivait dans un article particulièrement virulent (voir ici), sur Chikhaoui, Amine Chermiti et Mohamed Ali Nafkha, « les footballeurs du Sahara n’ont plus de rôle à jouer», appelant à se débarrasser de ce qu’il qualifie de « caravane tunisienne », avec, en prime une caricature frisant le racisme, mettant en scène des joueurs tunisiens sur des dromadaires.

Soufia B.A

Chikhaoui encore une fois victime du racisme en Suisse
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: