Lina Ben Mhenni : Premier prix Nobel pour la Tunisie?
Mercredi, 28 Septembre 2011 11:25

lina ben mhenniLina Ben Mhenni est citée parmi les potentiels nobélisables pour l’année 2011. C’est que l’institution norvégienne chercherait à primer les figures du Printemps Arabe. Ainsi, parmi les possibles nominés de cette année, trouve-t-on aussi les noms des égyptiens Wael Ghonim et Israa Abdel Fattah.

Ces révélations ont été distillées par Jan Egeland, un ancien haut responsable du Ministère des Affaires Etrangères de la Norvège, et répercutées par Reuters. Selon lui, le Nobel de la Paix va être attribué à ceux qui ont fait l’actualité, cette année, et les activistes pacifistes du Printemps Arabe arrivent au tout premier plan. La blogueuse et activiste tunisienne Lina Ben Mhenni, a donc de sérieuses chances de se voir attribuer le premier Prix Nobel de la Paix, le premier décerné à un Tunisien. Le lauréat du Prix pour cette année 2011 recevra la somme de 1,5 million de dollars, soit l’équivalent de 1,5 millard de nos millimes.

La militante tunisienne continue de défrayer la chronique et de soulever les polémiques sur le web tunisien, après avoir siégé un moment à l’Instance Nationale pour la Réforme de l’Information et de la communication (INRIC). A cet égard, Lina Ben Mhenni a eu l’occasion de réaffirmer ses positions en faveur d’une rupture totale avec le système de la dictature. «Certains journalistes tunisiens devraient être jugés et punis pour avoir caché la vérité sous la dictature de Ben Ali» déclare-t-elle ainsi au sujet de ceux qui ont façonné le paysage médiatique tunisien, aujourd’hui chamboulé et bousculé par les ténors du web.

lina ben mhenni

Figurent ainsi sur les listes des candidats au Prix Nobel de la Paix 2011, Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, le médecin congolais Denis Mukwege, Sima Samar,la militante afghane des droits de l’homme, le chef d’orchestre et militant Daniel Barenboim,  l’ex-chancelier allemand Helmut Kohl, et le dissident cubain Oswaldo Paya Sardinas. Pour rappel, c’est le dissident chinois Liu Xiaobo, condamné à onze ans de prison en Chine pour "subversion du pouvoir de l'Etat" qui a obtenu le Prix Nobel de la Paix 2010, et l’actuel chef d’Etat américain Barack Obama qui a été couronné en 2009.

L’attribution du Prix Nobel à une internaute tunisienne, pourrait ainsi constituer un signal fort pour les militants tunisiens aujourd’hui encore en butte aux résidus du RCD. Gageons que Lina Ben Mhenni sera soutenue par les quelques 4 millions d’internautes tunisiens.

Moez El Kahlaoui

Lina Ben Mhenni : Premier prix Nobel pour la Tunisie?