Vendredi, 14 Décembre 2012 18:59

lait-tunisieOn croyait la Tunisie autosuffisante en lait. Or voici que les pénuries récentes de lait stérilisé, et le recours à l’importation pour pallier l’assèchement du marché soulèvent bien des interrogations, en une période déjà caractérisée par la basse lactation saisonnière.

Le lait coûte de plus en plus cher à la production, en raison  du renchérissement des prix des fourrages concentrés pour bétail. L’impact de cette hausse est d’autant plus important que le secteur laitier est essentiellement constitué (à hauteur de 80%) par des petits exploitants, qui sont, fautes de capitaux, particulièrement sensibles aux fluctuations des prix des matières entrant dans l’alimentation de leurs vaches.

Or en l’occurrence, la hausse a incité certains éleveurs à vendre une partie de leur bétail pour rentrer dans leurs frais, ou à ne plus fournir autant de ces fourrages à leurs vaches. Conséquence immédiate : une baisse de la productivité de leurs bêtes, et de la quantité de lait disponible sur le marché.

D’un autre côté, la consommation du lait en Tunisie s'est élevée à 472 millions de litres en 2012, contre 392 millions de litres en 2010, soit une hausse de 20%. Une augmentation due en grande partie à la contrebande sur les frontières libyennes et algériennes.

En clair : les problèmes rencontrés incitent à réévaluer la politique économique suivie par les autorités, surtout quand il s’agit d’une denrée aussi importante que le lait.

Moez E.K

Tunisie : Les vraies raisons de la pénurie du lait
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: