Businessmen de Tunisie évincés par les Turcs en Libye
Lundi, 04 Février 2013 20:01

tunisie-libye«Les produits tunisiens, qui représentaient 60%, des produits commercialisés sur les marchés de toute la région ouest de la Libye ont chuté à moins de 25%. De nouveaux partenaires, dont notamment des turcs sont entrain saisir cette opportunité pour conquérir le marché libyen». C’est ce qu’a révélé M. Idriss Omrane, le président du conseil d'administration de l'Union générale libyenne des chambres de commerce.

Les présidents des chambres de commerce et des hommes d'affaires tunisiens et libyens, réunis à l'occasion d'une mission d'affaires organisée, du 2 au 5 février 2013, par la chambre du commerce et de l'industrie de Sfax, ont exprimé leurs profondes inquiétudes face à la recrudescence du phénomène de la contrebande et du commerce parallèle. Ils se sont déclarés aussi préoccupés par la fermeture répétée du point de passage frontalier Raj Jédir, lors de cette rencontre organisée avec le concours de la chambre du commerce, de l'industrie et de l'agriculture de Tripoli.

De son côté, le président de la chambre de commerce mixte tuniso- libyenne, Samir Zidane Mehdi a relevé que la Tunisie « est en train de rater une opportunité historique pour instaurer d'excellentes relations économiques avec la Libye après la révolution ». Il a mis en exergue la nécessité de "mettre fin, immédiatement, aux opérations de contrebande des produits subventionnés dans les deux pays".

Les présidents des chambres tunisiennes de commerce ont recommandé, de leur côté, l'ouverture des frontières et la libéralisation totale des échanges commerciaux entre la Tunisie et la Libye, estimant que la double imposition est à l'origine du phénomène de la contrebande. Ils ont également appelé à mettre en oeuvre l'accord de libre échange entre la Tunisie et la Libye.

Avec Tap

Businessmen de Tunisie évincés par les Turcs en Libye