Nucléaire tunisien rentable sous conditions
Mercredi, 19 Juin 2013 20:46

nucleaire-tunisien«Une centrale électrique tournant à l'énergie nucléaire peut avoir un impact positif sur l'économie tunisienne. Mais le coût élevé de la réalisation de ce projet, implique,  pour en assurer la rentabilité, la mise en place d'une connexion entre les réseaux arabes d'électricité». Tels sont les propos tenus par M. M.Tahar Laaribi, PDG de la Société tunisienne d'électricité et du gaz (STEG), en marge de la réunion des experts arabes tenue du 17 au 19 juin à Tunis.

Au centre des débats, «l'efficacité technique et économique de l'utilisation de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité et le dessalement de l'eau de mer».

En plus des questions liées à la sécurité nucléaire, M. Laaribi a ainsi souligné, dans un entretien accordé à la Tap, que «la rentabilité de la centrale ne peut être garantie que dans le cadre d'un système régional arabe de production d'électricité avec la possibilité de vendre l'excédent important d'électricité».

Et pour cause : alors que les besoins de toute la Tunisie en électricité ne dépassent pas les 4.000 mégawatts, une seule centrale nucléaire produit entre 6.000 et 10 000 mégawatts. A titre de comparaison un pays comme l’Arabie Saoudite en consomme 50.000. En clair, le nucléaire tunisien ne pourrait exprimer son plein potentiel, qu’à condition de pouvoir écouler sur le marché les excédents de sa production.

Nucléaire tunisien rentable sous conditions
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: