Pour une coopération Tuniso-Germanique solaire et solidaire
Jeudi, 16 Janvier 2014 09:49

Tribune. En ces temps de crise et pour parer aux menaces de rupture des équilibres environnementaux, il faut sortir des sentiers battus en matière de coopération transméditerranéenne pour effectuer des sauts qualitatifs et quantitatifs dignes du changement démocratique indéniable qu’assume la Tunisie. Par Cheikhalifa Mohamed, macro-économiste.

Le stress électrique qui semble toucher l’Allemagne de plein fouet, ne peut laisser indifférente la Tunisie, pétrie, elle, de stress hydrique endémique,  amie de longue date de la République Fédérale,  qui semble s’intéresser de très prés,  elle aussi, au devenir de notre Jeune Pousse Démocratique !

Ceci nous incite à pérenniser et fructifier une telle relation au profit des deux Peuples Amis.

En effet notre avantage comparatif en matière d’énergie solaire pourrait être mis en valeur via la technique de pointe qu’a développée l’Allemagne, leader hors paire  en ce domaine,  et dont la Tunisie peine à y donner l’impulsion nécessaire ! A moyen terme la Tunisie compte se spécialiser en l’exploitation d’un tel avantage comme levier majeur de développement de son économie comme le conseillait les vénérables économistes classiques : D.Ricardo et Smith…

A cet effet,  il me semble qu’une opportunité d’échange équitable et de développement durable pourrait être initiée selon un partenariat gagnant/gagnant qui sied aux deux Etats souverains, et qui pourrait aussi devenir un modèle et une référence en la matière pour toute la communauté des pays de l’U P M : pour  tout développement  et  transfert de technologie dans le domaine de l’ énergie solaire photovoltaïque entre les deux rives de la Méditerranée !

Il est clair que ni l’Allemagne, ni la Tunisie ne semble pouvoir réaliser, seule, les objectifs du millénaire en matière de réduction des G E S  dans les proportions et les délais impartis !

Pour ce faire,  un projet commun de coopération bilatérale entre les organismes publics respectifs, en charge de l’énergie électrique  pourrait hâter le parachèvement des objectifs dont-il s’agit !

Énergie Solaire : Notre projet PV, par émulation  au   Mégaprojet C S P !

On dresse ici un schéma d’ébauche sommaire d’un programme, à affiner par les études nécessaires,  aux portés des volontés respectives des deux pays amis

-Etablissement d’un protocole entre Etat, à faire agréer par leur Chambre respective des Députés, garantissant les intérêts des deux parties de façon équilibrée et équitable et ayant une teinte de développement écologique, participatif durable et démocratique où la notion de solidarité n’est pas une vue de l’esprit, ni relevant de propos dithyrambiques, mais bien physique et palpable !

- Pilotage du Projet pour la Partie Tunisienne et sur son territoire par  la STEG.

-Equipement des toits de nos 2,5 millions de demeures en photovoltaïque, chacune pour 10 kW crête et ce après adhésion volontaire des propriétaires au programme. Soit un total d’une capacité de production potentielle de 25 G W.  Avec nos 3 200 heures d’ensoleillement annuel minimum, on aurait une production minimale brute en courant continue de 80 TW.

Fourniture  par le partenaire allemand des modules PV et de leur accessoires  de la dernière génération et à haut rendement. En effet les spécificités du climat de la Tunisie doivent être prix en compte pour tirer le potentiel maximum du rayonnement GTI, dont le minimum et supérieur à 2 000 kWh/m² incliné/an, soit le double de celui d’outre Rhin…

- Notre consommation nationale diurne sera servie par le dit projet.

- Durée de l’exécution du projet 5 ans, à raison de 5 GW installés par an.

Ce qui va revigorer l’industrie,  malmenée par la crise et la baisse de la demande Allemande…

- Mise à niveau du réseau électrique national  pour absorber la charge supplémentaire

- Investissement sur le territoire national, estimé : 2 000 Euros par kW c  avec tous les accessoires nécessaires  soit pour une enveloppe de  50 Md d’Euros environ…

- Rémunération des propriétaires participant au programme: par leur  consommation ménagères, jusqu’à un maximum de dix pour cent de leur production respective et ce par l’autoconsommation sur site et/ou par leur cession au projet selon des conditions à préciser…

-Exportation  en F O B,  de l’équivalent de la production nette récoltée via nos centrales électriques côtières, aux prix avantageux  valant 50%  du prix de cessions en vigueur le jour de la livraison sur le marché Allemand pour les ménages. A titre d’exemple si le jour de la livraison, le prix est de 30 centimes d’Euro le kWh outre Rhin, alors le prix FOB serait de 15 centimes d’euro/Kwh F O B

- le flux du courant alternatif LIVRABLE F O B, compte tenue de la part de la partie Tunisienne, du ratio de performance  et de la freinte de route serait de l’ordre de 50 à 60 TW /an, soit déjà 10 % de la consommation nationale Allemande et le double de ce qu’elle récoltait de ses 35 G W en exploitation ce jour !

-Installation des interconnexions par voie maritime offshore des réseaux  par la Partie Allemande jusqu’au pied des centrales de livraison dont-il s’agit…

-Financement  de l’investissement à réaliser par la Partie Tunisienne : BERD, BTEI avec la participation des fonds environnementaux dédiés. Les crédits seront remboursés selon un échéancier ordinaire s’étalant sur 20 ans à compter du dernier débours de la dernière tranche, et seront garantis par la valeur du flux énergétique

- Les certificats Carbones reviennent à la STEG.

L'incidence positive sur l'emploi est indéniable pour les deux partenaires et elle porterait, en Tunisie, sur un  facteur d'employabilité, tel celui prévalent en  Allemagne pour le solaire PV, de l'ordre de 7 postes d’emploi, entre directs et indirects,  par MW installé, pour nos 25 000 MW et le long des 5 ans  de mise en place  du projet,  un effectif de 175 000 emplois,  à raison de 35 000 par an ! 

La réussite d’un tel programme conditionnera sa multiplication à destination de nos partenaires de l’UE !

Voyez quelle abondance d'énergie solaire autour de nous !

Et il est beau de regarder du sein de la profusion vers des lendemains qui chantent !

L’art de la Politique est de faire en sorte de rendre cette coopération possible, et il semble qu’on réussira bientôt cette grandiose   entreprise par l’effet catalyseur de notre glorieuse Révolution de la Dignité !

Amen !

Crédit photo Cheikhalifa Mohamed

Du même auteur sur Mag14:

Pour une coopération Tuniso-Germanique solaire et solidaire