Tunisie : Ali Laâridh contre la liste noire des journalistes
Samedi, 20 Octobre 2012 19:03

ali-laaridh-«Ce n'est pas à moi d’établir la liste noire des journalistes, il s'agit d'une affaire sensible et difficile et je ne dispose pas des preuves permettant d’incriminer qui que ce soit» s’est exclamé le ministre de l'intérieur, Ali Laaridh, lors de son audition à l'Assemblée Nationale Constituante, ce samedi 20 octobre.

Ali Laaridh s'est par ailleurs interroger, pourquoi tient-on tant à publier cette liste noire ? Pourquoi ne vise-t-on pas les parlementaires de l’ancien régime, les commerçants ? Il a conclut en soulignant : «je n’ai pas accepté ces responsabilités pour étaler sur la public des scandales».

A noter que le Syndicat National des Journalistes Tunisiens reproche justement au ministre de l’Intérieur de ne pas lui permettre d’ouvrir les archives de la police politique qui devrait permettre de nettoyer le secteur de la presse en Tunisie.

 Paradoxalement, «l’épuration» des médias est également une revendication des militants d’Ennahdha, qui ont multiplié les campagnes sous le slogan «Eklbess» pour faire pression en ce sens sur les médias. Et voici qu’Ali Laâridh, ne semble pas près de céder sur ce point ni aux uns, ni aux autres. C'est Lotfi Zitoun qui devrait être content!   

Moez E.K

Tunisie : Ali Laâridh contre la liste noire des journalistes
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: