Tunisie : Etranges «révélations» de Nicolas Beau sur Ennahdha
Dimanche, 27 Mai 2012 19:30

nicolas-beau tunisieNicolas Beau, journaliste d’investigation français, rédacteur en chef de «Bakchich», co-auteur de «Notre ami Ben Ali», grand connaisseur de la Tunisie, vient de publier un article, diffusé ce dimanche 27 mai, sur les réseaux sociaux, sous le titre «Solitude à Carthage». Il se penche sur le contexte politique tunisien, en tentant d’analyser les forces en présence. Sauf qu’il y glisse quelques lignes explosives sur Ennahdha. Les voici :

«Les dirigeants d’Ennanhdha se préparent également au pire, une confrontation avec les nostalgiques du Benalisme. Au ministère de l’Intérieur tunisien, certains hauts cadres dénoncent la formation de 10000 à 12000 jeunes militants nahdhaouis dans des camps d’entrainement à Khledia, Tataouine et Medenine. Dans la rue, ces groupes vindicatifs imposent déjà trop souvent leurs codes vestimentaires et religieux. Ils sont parfois armés. En effet, fusils et pistolets circulent librement dans le sud de la Tunisie, notamment depuis les heures sombres où des navires qataris, bourrés d’armes pour le CNT libyen, appareillaient à Zarzis dans le sud tunisien. Les fusils, apparemment, ne sont pas tous arrivés à destination… Parallèlement, le ministre de l’Intérieur islamiste multiplie les recrutements de fidèles, sans vraie sélection, au sein des forces de l’ordre».

Nicolas Beau confondrait-il salafistes djihadistes et nahdhaouis ? Serait-il mené en bateau par de hauts cadres tunisiens de la sécurité ? Le journaliste lui-même participerait-il involontairement (ou pas) à une opération d’intoxication et de désinformation ? Tous les scénarios sont envisageables, dans la mesure où le reporter ne cite pas vraiment une source clairement identifiable. Mais ce qu’il énonce est gravissime, surtout dans un contexte politique et social tendu à l’extrême.

Soufia B.A

Tunisie : Etranges «révélations» de Nicolas Beau sur Ennahdha
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: