Vendredi, 02 Mars 2012 16:32

martyrs-tunisieAlors que le gouvernement s’empêtre dans ses contradictions, alors que l’opposition se retire pour fuir la discussion, ce vendredi 2 février, dans la matinée ensoleillée, un blessé de la Révolution est mort faute de soins adéquats. L’un de ceux qui ont justement permis la libération de la Tunisie. L’un de ceux qui ont permis à ces députés de déblatérer à l’Assemblée Constituante.

 

Mohamed Ben Romdhane est mort des suites de ses blessures, occasionnées par les forces policières de la répression à la solde de Ben Ali. La mort de Mohamed prive trois orphelins de leur père, et une femme de son mari.

Les familles des martyrs et des blessés de la Révolution s’étaient rassemblées, lundi 27 février devant le ministère de la Défense pour que justice soit faite, et pour protester contre l’oubli. La Révolution Tunisienne a été payé par le sang de 300 martyrs, et plus de 700 blessés. Or les survivants n’ont pas tous été bénéficié de soins médicaux à la hauteur des sacrifices fournis. Et les procès des assassins des martyrs de la Tunisie n’en finissent pas d’être ajournés, et certains des accusés sont toujours en liberté.

Moez E.K

Mohamed Ben Romdhane, blessé, mort pour la Révolution
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: