Mardi, 08 Janvier 2013 15:25

lotfi-abdelliUn doigt d’honneur, deux doigts d’humour peuvent désormais mener bien loin en Tunisie. Ces ingrédients ont en tous cas conduits le comédien et humoriste tunisien Lotfi Abdelli, jusqu’à L'Aouina, plus précisément à la direction générale des enquête de la Garde Nationale.

Lotfi Abdelli y a été en effet interrogé, ce mardi 8 janvier, dans le cadre d'une plainte déposée contre lui. Il serait ainsi suspecté d'avoir brandi, le 21 octobre lors d’une émission diffusée sur Hannibal TV, un doigt d'honneur en présence du ministre des droits de l'Homme et de la Justice transitionnelle, M. Samir Dilou, qui avait alors quitté le plateau en colère. 

Encore une fois, Lotfi Abdelli s’est servi des réseaux sociaux pour diffuser une vidéo dans laquelle il expose la convocation qu’il a reçue. Et dans l’après-midi de ce mardi, il a également annoncé être «rentré en bonne santé», précisant que ceux qui l’ont interrogé ont été «super gentils» avec lui.

Le comédien n'en est pourtant pas à son premier coup d'éclat, puisqu’il s’était illustré, en pleine Révolution en adressant à Zaba un «Dégage vieux clown périmé» qui a marqué les esprits.

Lotfi Abdelli : Un doigt d’honneur, deux doigts d’humour
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: